Exercice de type 1 : Echanges de matière avec l’environnement corrigé

Exercice de type 1 : Echanges de matière avec l’environnement : Synthèse plante 1 corrigé

Indications de réponse :

➡Il s’agit donc d’indiquer clairement le caractère fixé des Angiospermes et de montrer comment ces plantes arrivent malgré cela à échanger avec le milieu afin d’assurer leur vie végétative, et donc se nourrir (2 milieux : le sol et l’air) et d’échanger entre les feuilles et les racines et inversement.

Connaissances nécessaires :

Assurer la nutrition : 2 endroits différents

  • Sol

1) Existence d’une vaste surface d’échange formée par les ramifications racinaires garnies à leur extrémité de poils absorbants qui, extrêmement nombreux, constituent une énorme surface d’échange.

2) Possibilité de symbiose avec le mycorhizes pour être plus efficace pour absorber l’eau

Arguments : Observation de poils absorbants et/ou de mycorhizes (colorations + Microscope) => calcul de surface

Schémas : 1- poils absorbants ; 2- mycorhize

  • Air

Capter l’énergie solaire : Equation de la photosynthèse => Existence d’un capteur efficace de l’énergie solaire constitué par la grande surface foliaire et la disposition des cellules les plus riches en chloroplastes constituant un tissu dense (parenchyme palissadique) situé sous la face supérieure des feuilles, la plus éclairée.

Echanger les gaz (assurer la transpiration foliaire et le rejet d’O2 et absorber le CO2) : Existence d’une vaste surface de contact entre l’atmosphère et les cellules photosynthétiques grâce, d’une part, à la forme des feuilles (surface très importante par rapport au volume) et, d’autre part, à l’existence de lacunes internes dont l’atmosphère est sans cesse renouvelée grâce des orifices : les stomates.

Arguments : Observation de feuilles (Coupe transversale vue au microscope) => calcul de surface

Schémas : 1- CT feuille de dicotylédones ; 2- Stomates

Assurer la continuité nutritive entre l’appareil racinaire et l’appareil aérien

  • Existence d’un tissu conducteur (vaisseaux du xylème) qui assure le transport de l’eau et des ions minéraux (sève brute) du sol vers l’appareil aérien.
  • Existence d’un système conducteur (tubes criblés, éléments du phloème) qui assure le transport des matières organiques synthétisées dans les feuilles vers l’ensemble des organes de la plante, et en particulier vers les organes souterrains.

Arguments : mise en évidence du xylème et du phloème = CT de tige de celeri colorée au carmin vert d’Iode (Coupe transversale vue au microscope) ; Constitution du xylème et du phloème

Schémas : 1- CT tige de celeri ; 2- circulation des sèves modélisation des organes puits et des organes sources

Intégration et mises en relations des connaissances : 

  • introduction qui définit les termes du sujet, pose clairement la problématique et annonce sa résolution.
  • Compréhension globale du sujet et réponse cohérente
  • organisation construite sous la forme d’un argumentaire mêlant faits et idées. Les descriptions de phénomènes peuvent amener une justification par des expérimentations ou des observations. Le plan est évident et logique.
  • Intégration de schémas complémentaires du texte, apportant synthèse ou précisions.

Retour au thème

Retour haut de page