Méthode 2 : Démarche expérimentale

Cette démarche suit un algorithme rigoureux et dont le moyen mnémotechnique est le suivant : DIPHTéRIC :

  •  Données Initiales 
  •  Problème 
  •  Hypothèse 
  •  Test 
  •  Résultats 
  •  Interprétation 
  •  Conclusion 

1) Rassembler les données initiales. 

– Faire le bilan des données fournies (des résultats expérimentaux le plus souvent). 

– Faire le point des connaissances pouvant apporter des compléments d’information sur le sujet. 

– Dégager les données principales, les relations établies. 

2) Formuler un problème. 

Formuler une question simple sur le problème biologique ou géologique étudié, à partir des informations rassemblées. Un problème est posé par la question comment et peut appeler des sous questions du type qui, que, quoi, quand, où… 

3) Formuler une hypothèse. 

– Élaborer une hypothèse : fournir une explication provisoire (la plus probable), déduite logiquement des données ou relations établies. 

– Formuler cette hypothèse explicative, en justifiant si possible son choix et en énonçant le résultat attendu. 

– Exprimer toutes les hypothèses, s’il y a plusieurs hypothèses possibles. 

– Dire clairement pourquoi certaines hypothèses sont à rejeter. 

4) Tester l’hypothèse. 

Une hypothèse doit être testée par de nouvelles observations ou des expériences. 

5) Résultats. 

Les résultats observés peuvent être consignés sous différentes formes (tableau, graphe…). 

6) Interprétation. 

Il s’agit d’analyser directement les résultats observés et de les discuter en fonction de leur vraisemblance. 

7) Conclusion. 

– si on obtient le résultat correspondant à l’hypothèse, elle est validée; 

Il faut alors apporter une réponse à la question posée en phase 2, grâce à l’hypothèse vérifiée. 

– si on obtient un résultat contraire, l’hypothèse doit être rejetée. 

Ne pas fournir la réponse si l’hypothèse n’est pas validée. Envisager alors de nouvelles hypothèses à tester. 

Retour haut de page