Activité : Etude clinique de la myopathie de Duchenne

La myopathie de Duchenne, ou dystrophie musculaire de Duchenne, est une maladie génétique provoquant une dégénérescence progressive de l’ensemble des muscles de l’organisme. Elle est liée à une anomalie du gène DMD, responsable de la production d’une protéine impliquée dans le soutien de la fibre musculaire. La recherche est très active concernant cette maladie. De nombreuses pistes visant à mise au point d’un traitement curatif sont à l’étude.

D’après https://www.inserm.fr/dossier/myopathie-duchenne/

Chez les patients atteints de myopathie de Duchenne, en l’absence de dystrophine, les fibres qui constituent les muscles squelettiques, les muscles lisses et le muscle cardiaque s’abiment à chaque contraction et finissent par se détruire. Des cellules souches musculaires tentent de régénérer le tissu musculaire lésé, mais ce processus est vite débordé et la dégénérescence finit par l’emporter.

Missions : 

  1. Analyser de manière méthodique les différents documents afin de rédiger un texte argumenté dans lequel vous présenterez les caractéristiques à différentes échelles de cette maladie et son origine génétique.
  2. Où en est la recherche ? présentation orale => Faire une recherche internet afin de présenter oralement une des pistes thérapeutiques actuellement à l’essai dans le monde (principe, la méthode, les résultats des essais).

Votre présentation sera accompagnée d’un court diaporama (2 diapos) et durera 3-4 min.

Rappel : La cellule musculaire et le dystrophine

Document 1 : Origine chromosomique

Le document montre en A une schématisation du chromosome X avec ses bandes caractéristiques, la flèche indiquant la bande dans laquelle se trouve le gène affecté. Le cliché C montre que le chromosome atteint se caractérise par une perte de matériel (délétion) par rapport au chromosome normal (B). Le cliché D montre les chromosomes X de la mère qui est hétérozygote pour ce gène.
En effet, la maladie se transmet de mère en fils lorsqu’un garçon reçoit le chromosome X anormal de sa mère car le chromosome Y reçu du père ne comporte pas le gène normal homologue (hémizygote).

Document 2 : La transmission par l’X

d’après ©AFM-Téléthon/M. Gilles https://www.afm-telethon.fr/sites/default/files/legacy/conseil_genetique_et_maladies_neuromusculaires_0809.pdf

Document 3 : Arbre généalogique d’une famille dont des enfants sont touchés par la maladie

d’après http://beaussier.mayans.free.fr/IMG/pdf/seance_6_2doc.pdf

Document 4 : Rôle de la Dystrophine

La dystrophine est une protéine localisée sous la membrane de la cellule musculaire (sarcolemme).

Elle lie l’actine du cytosquelette à des glycoprotéines du sarcolemme. Ainsi le complexe dystrophine-protèines associées établit un lien entre le cytosquelette de la fibre musculaire et la matrice extracellulaire, en particulier la membrane basale.

Des anomalies moléculaires de la dystrophine provoquent une fragilisation de la membrane de la fibre musculaire.

Les cellules/fibres musculaires s’abîment plus facilement au cours des contractions musculaires répétées et finissent par se nécroser. Parallèlement le mécanisme de régénération des fibres musculaires s’épuise avec le temps. Le muscle atteint est alors remplacé par du tissu adipeux (gras) et de la fibrose. Un phénomène d’inflammation accompagne la dégénérescence du muscle.

Retour au thème : contraction musculaire

Retour haut de page