Obtenir des protoplastes de poireau ou d’élodée

Partie du programme de seconde : Chez les organismes unicellulaires, toutes les fonctions sont assurées par une seule cellule. Chez les organismes pluricellulaires, les organes sont constitués de cellules spécialisées formant des tissus, et assurant des fonctions particulières. Dans le cadre de l’étude des cellules organisées en tissus, il est attendu que l’existence d’une matrice extracellulaire soit connue : elle est constituée de différentes molécules qui, dans leur grande majorité, permettent l’adhérence cellulaire.

Pour l’extraction de protoplastes : 

Aide de Sandrine Pagès – préparatrice au lycée Camille Claudel

Matériel :

  • Feuilles de poireau ou d’élodée
  • 2 comprimés de pancrélase (cellulase fongique) achetés en pharmacie
  • 2 pruneaux confits avec noyaux (contenant de la pectinase)
  • 5g de glucose
  • 1 éprouvette de 250ml d’eau du robinet
  • 1 mixer
  • 1 mortier et 1 pilon
  • 1 balance, coupelle de pesée et cuillère
  • 1 dispositif de filtration (support, entonnoir et papier filtre)
  • 1 erlenmeyer de 250 ml
  • 1 pince fine
  • 1 paire de ciseaux
  • Des boites de pétri
  • Pipettes pasteurs
  • Lames, lamelles 
  • Microscope

Attention: TP à préparer la veille!

Préparation de laboratoire :

Première étape : préparation de la solution d’extraction des protoplastes

  • Mesurer 250ml d’eau du robinet.
  • Broyer à l’aide d’un mixer un peu de cet eau et 2 pruneaux avec leurs noyaux. Ajouter le reste de l’eau puis mixer jusqu’à l’obtention d’une solution homogène.
  • Laisser un peu commencer à se dissoudre les 2 comprimés contenant de la cellulase dans un mortier avec de l’eau du robinet. Puis écraser les avec le pilon.
  • Quand les comprimés sont complètement dissous, verser le contenu du mortier (cellulase) dans le jus de pruneaux (pectinase).
  • Peser 5g de glucose et l’ajouter directement à l’état solide à la solution enzymatique précédente. Mélanger le tout.
  • Filtrer la solution sur papier filtre en la récupérant dans un erlenmeyer.

Deuxième étape : préparation des boites de pétri et du matériel vivant

Pour le poireau:

  • Ôter l’épiderme de plusieurs morceaux de feuille du poireau (côté le plus terne pour découvrir le tissu sous épidermique vert).
  • Disposer les morceaux de feuille de poireau, côté où on n’a pas d’épiderme, immergé dans une boite de pétri contenant la solution enzymatique filtrée.

Pour les feuilles d’élodée:

  • Disposer les feuilles entières coupées en 2 dans une boite de pétri contenant la solution enzymatique filtrée.

Laisser une nuit les boîtes de Pétri à température ambiante.

Les boites sont prêtes à être utilisées en TP

Résultats :