S’entraîner à la présentation

Rappel

Votre temps n’est que de 5 minutes. 

Vous devez :

  • Vous être présenté et avoir introduit votre question
  • Avoir développé votre réponse et vos arguments
  • Conclure

Il y a donc de grande chance que ce que vous avez fait soit trop long. Mais ce n’est pas grave car vous aller le tourner à votre avantage…

C’est à ce prix que votre discours sera naturel et fluide !

A- Evaluer son temps de parole

Bien étalonner son temps de parole : 

Vous avez rédigé une première fois votre discours pour le calibrer. Sachez qu’un discours d’environ 5 minutes correspond à un texte en police Arial, corps 12, avec interligne de 1,5 de 2 pages A4 soit 700 mots environ en comptant aussi des silences (avec un interligne de 1 on est presque à 1 page si les marges sont à 0,63). Mais essayez votre discours pour le calibrer correctement et savoir si vous devez rajouter ou retirer une ou 2 phrases. Sachez qu’on risque de vous demander 30 secondes avant la fin de conclure et si vous dépassez les 5’, de vous arrêter.

Une fois votre temps de parole étalonné, ne gardez pas votre texte pour répéter, uniquement la liste des idées clés, pour éviter de tomber dans le travers d’une récitation.

B- Comment  raccourcir sa présentation, si cette dernière est trop longue ?

1- Listez l’ensemble de vos idées et de vos arguments. Puis une fois cela fait quelles sont les idées et/ou arguments que vous mettez dans votre introduction, votre développement et votre conclusion et dans quel ordre ?

2- A la limite refaites une nouvelle carte mentale adaptée à votre réponse et à son ordre chronologique afin de ne garder que les idées-clés.

3- Puis entraînez-vous une première fois, pour voir combien de temps dure votre présentation. Faîtes le au début avec vos notes en vous chronométrant.

4- Analysez votre prestation : de combien de temps dépassez-vous ? Quelles notions ou idées peuvent être raccourcies, voire supprimées ? 

5- Ne pouvez-vous pas juste citer certaines idées sans les développer, cela ouvre une question pour l’entretien qui va suivre ?

6- Listez les idées ou arguments qui doivent être développées et celles qui resteront à l’occasion des questions

Idées ou arguments à développer pendant les 5 minutes de présentationIdées à citer sans développer (amorces pour des questions d’entretien)Idées à supprimer



7- Surlignez de couleurs différentes un exemple, un argument, une opinion, un connecteur, un engagement vers un métier (ou une formation). Cela vous permet de mieux visualiser l’ensemble de votre discours et les points d’insistance.

8- Améliorez et précisez votre carte mentale puis reprenez votre présentation pour voir ce que cela donne de  nouveau, et recommencez cela autant de fois que cela est nécessaire. 

N’essayez pas de réciter des phrases toutes faites, il faut pouvoir dérouler votre discours d’idées en idées, et d’arguments en arguments, d’où l’importance de votre carte mentale !

C- Maîtriser sa posture, sa voix et sa respiration 

1- Gérer sa posture

Vous êtes debout. Mettez vous droit, ne croisez pas les bras, restez naturel en essayant de rester statique sans marcher (avancer ou reculer).

image d’après biba

La tête doit être haute, c’est-à-dire le regard droit devant. Le contact visuel est important. Restez le plus naturel possible : regarder à tour de rôle chacun des membres du jury, oui ! Mais ne faites pas une partie de ping pong avec vos yeux ! Autrement dit, appuyez un propos avec l’un, et citez  un exemple avec l’autre.

Les mains peuvent vous aider à appuyer vos propos. Sans en abuser. Les bras ne doivent pas être croisés ou les mains ne doivent pas être dans les poches.

Le sourire est un atout.

Avez vous des tics parasites ?

Image d’après salud.mafpre.es

Filmez-vous ou déclamez votre discours face à un ami, un parent, pour : soit observer par vous même (film), soit faire observer par un proche (gestes parasites, tics langagiers…).

Attention, il est possible de les amoindrir en les connaissant. C’est ce que fait toute personne appelée à faire un discours important.

Analyse du discours1er passage2eme passage  Corrections3eme passage  Corrections
Posture


Gestes parasites


Mots parasites ou tics langagiers


2- Gérer sa respiration et sa voix

a) Avant votre prestation orale, diminuez le stress : 

La respiration est une arme pour abaisser votre taux de stress. Pendant votre préparation, , réservez 2 minutes au retour au calme. 

S’exercer : 

Inspirez lentement par la bouche en gonflant votre ventre, avec une prise d’air en 3 fois. Puis bloquez votre respiration. Enfin expirez par la bouche en dégonflant votre ventre au maximum en faisant 3 expirations lentes mais en vidant totalement vos poumons. (Faire cette action 3 fois de suite en gardant les yeux fermés). Pendant cette respiration, concentrez vous sur vos pieds ancrés dans le sol ou sur vos bras qui tombent, et visualisez les mentalement. Le calme revient …

b) pendant votre prestation orale, portez votre voix : 

Pendant votre prestation orale : pour porter sa voix 

La respiration vous permet de porter votre voix par une respiration de ventre. Inspirez en gonflant votre ventre et expirez en le dégonflant tout en parlant. Vous habituer à parler avec une voix de ventre vous permettra de mieux porter votre voix sans effort.

D- S’évaluer, savoir se situer 

Savoir s’évaluer, c’est aussi corriger ses compétences orales et faire évoluer son art oratoire. On ne nait pas grand orateur, mais on peut le devenir !

Les grilles d’évaluation qui suivent sont adaptées des documents d’accompagnement du grand oral en SVT et des textes officiels  (Eduscol)

1- Des pistes pour progresser

Communication verbale :discours audible (volume), compréhensible (débit et articulation), phrases complexes avec connecteurs logiques

Contenu scientifique : explications claires, vocabulaire scientifique précis et adapté, arguments factuels, idées logiquement enchaînées, données complètes

Communication non verbale :debout et face au jury,regard adapté, gestuelle dynamique et appropriée, accroche de l’attention.

Pour utiliser le tableau, demandez à un de vos camarades de surligner les capacités validées

Conseils pour cette grille et les autres : 

  • 1- Mettez-vous en groupe de travail avec d’autres camarades dont la question ou le thème se rapproche.
  • 2- Entrainez-vous à l’oral entre vous et évaluez vous progressivement avec bienveillance.
  • 3- Notez les points à corriger pour la prochaine fois.
  • 4- Renouvelez autant de fois que nécessaire et changez votre auditoire si possible

2-  Grille de diagnostic individuel ou d’évaluation d’un exercice d’oral

A vous de jouer 

3-  Grille d’évaluation pour l’interaction avec le jury et les connaissances

A vous de jouer 

4-  Grille de référence d’évaluation du grand oral