Sortie géologique

Sortie géologique dans les Alpes

Le voyage dans les Alpes cible particulièrement les programmes de 1ère et de terminale. Il permet de remettre en place la tectonique des plaques, de s’intéresser à la datation relative, et à la partie des climats passés (équatoriaux et glaciaires)…

Il ne peut pas avoir un caractère obligatoire, néanmoins il reste un atout pour bien mieux appréhender les phénomènes géologiques dans le temps et l’espace, et être plus performant sur le programme de terminale et au baccalauréat.

L’équipe de SVT du lycée est ravie de pouvoir le proposer à ses élèves.

Les conditions de la sortie

Le programme est sur 3 jours sur site. Il est réalisé avec un incroyable professionnalisme par le CBGA (Centre Briançonnais de Géologie Alpine) qui s’adapte aux demandes des enseignants. Les sorties sont encadrées par les guides de haute montagne qui se sont spécialisés en géologie grâce au CBGA. Le Briançonnais devient notre salle de TP !

Jour 1 : Combarine, Barrachin et Saint Crespin

Combarine

Objectifs :
  • Les méthodes du géologue sur le terrain.
  • Les objets du géologue sur le terrain.
  • Reconstituer un paléoclimat et un paléoenvironnement.
  • Proposer la paléogéographie qui peut lui être associée
Les différentes étapes du travail
Fossile de calamites

1 – Localisation du gisement étudié

2 – Mettre en relation les deux cartes pour dater le gisement étudié

3 – Les objets géologiques rencontrés (roches et autres indices)

Charbon / Fossiles : empreintes de feuilles, de tiges et de racines, Schiste, Grès, Conglomérat

4 – Mode de formation de la ressource : affleurements sur la route de Puy-Richard et au niveau de la terrasse (facultatif)

Dessin d’observation et interprétation : reconstituer les différentes phases qui ont conduit à la constitution des différentes couches géologiques

5 – Reconstitution du paléoclimat et du paléoenvironnement

Reconstituer un paléoenvironnement et en dessiner une coupe interprétative.

Barrachin

Objectifs :
  • Retrouver les marques de la fragmentation continentale.
  • Reconstituer un paléoenvironnement.
  • Proposer la paléogéographie qui peut lui être associée
Différentes étapes du travail
Alternance de strates (principe de superposition et principe de recoupement)

1 – Lecture de paysage

2 – Les données de terrain et leur exploitation

3 – Reconstitution du paléoenvironnement

Saint Crespin

Objectifs :
  • Retrouver les marques de la fragmentation continentale.
  • Reconstituer des paléoenvironnements.
  • Proposer les paléogéographies qui peuvent leur être associées
Différentes étapes du travail

Ordonner les événements géologiques en leur donnant un âge pour reconstituer la mise en place d’un rifting mettant en place un domaine océanique de plus en plus profond

Jour 2 : Le Chenaillet

L’ascension du Chenaillet est une ascension de 600m de dénivelé en partant du Mont Genèvre, là ou prend la source de la Durance. On part de 1860m pour arriver à 2450m. Le Chenaillet culmine à 2650m et est un joyau de la géologie que les géologues viennent observer des 4 coins du Monde.

Objectifs :
  • Identifier et justifier la nature océanique ou continentale de l’objet.
  • Reconstituer un paléoenvironnement.
  • Comparer les observations avec les différents modèles

Différentes étapes du travail

1 – Lecture de paysage

Panorama du Chenaillet

http://yak3d.tv/001/

2 – L’arête ouest du Chenaillet

Métagabbro à Hornblende
Filon de Basalte
Basalte en coussin
En admiration devant les basaltes en coussins

3 – Affleurements complémentaires

4 – Reconstitution du paléoenvironnement

5 – Comparaison avec les océans actuels – Le grand débat 😉

6 – Hypothèse pour expliquer la présence de cette série ici TSpé

Jour 3 : Glacier blanc

Un des lieux emblématiques du parc des écrins est le site du Glacier Blanc, sous très haute surveillance des climatologues. C’est un lieu unique où la montagne et la glace ne forment qu’un et où l’on se sent petit face à la nature environnante. C’est à travers ce site que nous amorçons le travail sur la climatologie au programme de terminale dans la partie intitulée : Les climats de la Terre : B- comprendre le passé pour agir aujourd’hui et demain.

Objectifs :
  • Comprendre le fonctionnement d’un glacier et ses conditions de formation
  • Reconstituer les conditions de l’érosion glaciaire
  • Comprendre les cycles glaciaires et interglaciaires en liaison avec leurs paramètres
  • Comprendre les conséquences du réchauffement climatique sur l’érosion et les enjeux du XX1e siècle
Différentes étapes du travail

1- Lecture de cartes et compréhension du contexte géologique

2- Lecture de paysage et compréhension des éléments liés à l’érosion

3- Bilan sur les événements climatiques passés

4- Conséquences du réchauffement climatiques

Conclusion et bilan

Cette sortie géologique permet aux élèves de terminale, de revoir certaines notions vues en 1ère spécialité SVT, et liées à la tectonique des plaques, notamment grâce au jour 2 (Chenaillet) :

  • Création d’un océan (rifting),
  • sa disparition par subduction
  • sa possibilité d’obduction (Chenaillet).

Elle permet aussi de mettre en pratique la datation relative et ses différents principes afin de remettre dans un bon ordre chronologique différents événements géologique (Jour 1 Combarine, Barrachin et Saint Crespin). Cela permet aussi d’appréhender l’échelle stratigraphique et les conditions ayant existées dans le passé dans cette région (principe d’actualisme)

Enfin, elle permet aussi d’introduire la partie B- comprendre le passé pour agir aujourd’hui et demain des enjeux contemporains (Jour 3 : Glacier blanc) au niveau climatique.

Grâce à cette sortie, les élèves appréhendent la géologie autrement et arrivent à comprendre les grands phénomènes géologiques responsables des paysages qui les entourent. La sortie fait aussi le lien entre ce qu’ils on vu en 1ère, ce qu’ils ont commencé à étudier en terminale et ce qu’il verront plus tard dans l’année. Elle permet une prise de recul avantageuse pour mieux répondre aux problèmes posés par les épreuves du baccalauréat.

Remarque : Un grand merci aux guides et géologues du CBGA qui ont oeuvré pour permettre une sortie géologique sur mesure, notamment merci à Manu et Benjamin, nos guides, et merci à Aurélie qui a été à l’origine du programme du séjour.

Un livre d’or est laissé à disposition des élèves désirant laisser leur impression sur la sortie (cliquez sur « écrire un nouveau message » ci-dessous).

Retour au thème

 
 
 
 
 
 
 
(Pas de message)
Retour haut de page