TP-TD 2 : Etude clinique de la motricité volontaire

Introduction : Le message nerveux, dans un arc réflexe n’est pas contrôlé. Qu’en est il d’un mouvement volontaire ? Pourquoi lors d’un diagnostique d’atteinte du cerveau, ce dernier peut entraîner des pertes de fonctions motrices ?

Problème : Comment la motricité volontaire est-elle réalisée ? Comment détecter des pathologies ? Quelles sont les cellules du système nerveux central ?

Objectifs : 

  • Comprendre  l’origine de la motricité volontaire
  • Apprendre à lire des IRM et à utiliser eduanatomist pour résoudre des problèmes
  • pouvoir comprendre certains dysfonctionnement du cerveau 
  • Repérer et légender des cellules gliales dans un centre nerveux

I – Etude clinique de la motricité volontaire –temps conseillé : 1h 

  • Bien repérer les types d’IRM sur la fiche technique lire un IRM et la fiche technique d’eduanatomist 2 (les 2 se complètent) + S’aider des vidéos suivantes : L’IRM + IRM de diffusion
  • Bien lire le protocole du A- Comparaison de deux dysfonctionnements cérébraux : pour l’appliquer dés que le TP arrivera.
  • Bien lire le B- IRM fonctionnel d’un sujet sain  : relever ce que l’on cherche à faire comment on le met en application et quels résultats devraient être attendus

A- Comparaison de deux dysfonctionnements cérébraux : 

Prérequis bien comprendre la technique de l’IRM => Fiche technique IRM

Mise en situation et recherche à mener

Deux patients (M. Exano et Mme Nounère) sont admis aux urgences pour des problèmes moteurs. M. Exano a une hémiplégie. Cette dernière a été foudroyante et concerne son côté gauche. Quant à Mme Nounère elle présente une hémiplégie droite, mais a déjà présenté des faiblesses motrices  auparavant et surtout de très nombreuses migraines. Un IRM d’urgence est réalisé, mais comme on a du mal à stabiliser M. Exano, la résolution est mauvaise.

On cherche à déterminer l’origine de l’hémiplégie de ces 2 patients et de bien comprendre   les centres nerveux liés à la motricité.

  • Proposer une stratégie de résolution réaliste, à partir des ressources, du matériel et du protocole d’utilisation proposés.
  • Présenter et argumenter votre stratégie.
  • Préciser le matériel dont vous aurez besoin pour mettre en œuvre votre stratégie.
  • Mettre en œuvre votre protocole pour obtenir des résultats exploitables.  

Si besoin, à tout moment et au plus tard après 15 minutes, appeler l’examinateur pour modifier à l’oral, votre stratégie.

Appeler l’examinateur pour vérifier les résultats de la mise en œuvre du protocole. 

Qu’est ce qu’attend l’évaluateur ? Qu’est ce qui est pris en compte dans l’évaluation ?    

On attend du candidat qu’il conçoive une stratégie réaliste et cohérente avec la recherche à mener et les ressources, précisant : Ce que je fais : (quel matériel ? Quelle technique ? Quels  supports ?) ;Comment je le fais :(quel(s) témoin(s) ? Quels paramètres je vais étudier ?) ; Ce que je m’attends à avoir comme résultats :(quels résultats hypothétiques et pourquoi ?)

On attend aussi du candidat qu’il mette en œuvre le protocole avec eduanatomist

Pour M.  Exano :

Ouvrir eduanatomist2 et charger le fichier (IRMsujet12213pathologieAVC.anat.nii.gz) puis forcer le contraste à 1,68 

Pour Mme Nounere :

Ouvrir eduanatomist2 et charger d’abord le fichier (IRMsujet12223PathologieTumeurDeficitMoteurDroit-T1.anat.nii.gz) et forcer le contraste à 1,58 puis faites de même avec le fichier (IRMsujet12223PathologieTumeurDeficitMoteurDroit-T2Flair.anat.nii.gz) mais cette fois ci en maintenant le contraste à 1.

Remarque : le jour des ECE vous n’avez pas à savoir reconnaître le dysfonctionnement, il est nommé, vous devez juste le localiser.

Etape B : Communiquer et exploiter les résultats pour répondre au problème (durée recommandée : 20 min)
Sous la forme de votre choix, présenter et traiter les données brutes pour qu’elles apportent les informations nécessaires à la résolution du problème.
Répondre sur la fiche-réponse candidat, appeler l’examinateur pour vérification de votre production.
Exploiter les résultats pour résoudre la situation problème.
Répondre sur la fiche-réponse candidat

On attend du candidat qu’il présente une production :

compréhensible (soignée, lisible, adéquate, …)

bien renseignée (informations complètes et exactes)

bien organisée (informations traduites dans le sens du problème à traiter)

Très important :  Ici, des prises d’images sont obligatoires avec les légendes correctes (Quel type d’acquisition (T1, T2, T2 FLAIR, T1 ou T2 contrastée), quel type de coupe (axiale, coronale, sagittale) , les légendes classiques (avant, arrière, dos, ventre, gauche et droite). La zone repérée et légendée en appelant votre enseignant qui viendra vous aider à nommer le dysfonctionnement. Une fois le nom des dysfonctionnements donnés, et vos légendes placées, vous pourrez imprimer les IRM de M. Exano et de Mme Nounère.

On attend du candidat qu’il exploite l’ensemble des résultats 

= je vois

Qu’il intègre des notions (issues des ressources, de la mise en situation ou d’un apport du candidat) 

= je sais

Qu’il construise une réponse au problème posé explicative et cohérente intégrant les résultats 

= je conclus et réponds au problème posé

B- IRM fonctionnel d’un sujet sain : 

On cherche à prolonger l’étude précédente en comparant les IRM de M. Exano et Mme Nounère obtenus avec un IRMf d’un individu sain utilisant sa main gauche, puis sa main droite. 

Objectif : 

En utilisant le logiciel Eduanatomist, expliquer les résultats de l’IRM fonctionnel (IRMf) mis à votre disposition du sujet 13112.

  1. D’abord main droite, puis main gauche
  2. Revenir sur les dysfonctionnements de M. Exano et Mme Nounère et en comparaison avec l’IRMf du sujet 13112, dîtes en quoi leurs symptômes sont cohérents.

II – Les cellules du système nerveux central

A- les différents types cellulaires

Vous avez à votre disposition un diaporama « cellules_SNC.pptx » présentant les neurones du Système nerveux central et plus précisément quelques cellules clés du cerveau. 

1) Réalisez le tableau suivant et complétez le au mieux.

Nom des cellules Photos Rôles
Neurone

Microgliocyte

Oligodendrocyte

Astrocyte

Ependymocyte

2) Essayez de trouver un neurone et une cellule gliale dans la coupe de cerveau à votre disposition et prenez les en photo que vous légenderez et titrerez.

3) Emettez une hypothèse sur le rôle des péricytes du schéma suivant ?
Doc.1 :
Péricytes dans le tissus nerveux central

D’après : Sigma-Adrich 

4) A l’aide de la lame de moelle épinière, trouvez une ou 2 cellules gliales.

B- Variation de réponse selon les neurotransmetteurs (à faire à la maison)

D’après les documents suivants, montrez qu’il existe des synapses qualifiées d’excitatrices et d’autres d’inhibitrices. (Je vois que… Or je sais que … donc je conclus que …)

Doc. 2 : Contact synaptique

d’après lewebpedagogique

Dans le système nerveux, chaque neurone peut être en connexion avec de très nombreux autres neurones : sur la photographie ci-contre, chaque point rouge correspond à un contact synaptique établi sur le neurone figuré en jaune.

On estime qu’un volume de cortex équivalent à une tête d’allumette contient environ un milliard de connexions.

Les synapses ne fonctionnent pas toutes avec le même neurotransmetteur.

Par une technique de micro-injection, on teste l’effet de deux neurotransmetteurs, l’acétylcholine et le GABA, sur l’activité d’un neurone (il s’agit dans cette expérience d’un neurone du cortex cérébral de rat).

Doc. 3 : activité électrique enregistrée au niveau de l’axone et mesurée en fréquence de potentiels d’action.

D’après lewebpedagogique

L’activité de base du neurone est environ de 15 potentiels d’action par seconde.